Del Wire : 01 (Nacopajaz’ 2004)

Le charme discret de la mélodie! Inutile de couper les cheveux en quatre, ce premier album de Del Wire est incontestablement une des meilleures sorties de ces derniers mois. Que ce duo soit toulousain ne leur ajoute aucun talent ni aucun superlatif. Leur musique se suffit à elle-même. Intelligentes, appliquées, soignées et innovantes, les compositions de Fedaden et Francisco Berchenko épatent. Si leur premier single Ange, nous laissait présager bien des merveilles, rien ne nous préparait à recevoir 01. Savant mélange entre musiques électroniques minimalistes, hip-hop instrumental et bandes originales de films 70’s, Del Wire trouve et impose son style. Une production posée, enivrante, indolente et groovy à la fois. 16 morceaux composés avec finesse et doigté, dont les subtilités ne se donneront qu’aux auditeurs les plus attentifs. Album majeur, 01 ravira autant le curieux que le puriste. Car honnêtement, qui peut résister aux mélodies syncopées de Zero, Tema del W, Ange ou Ran? Album d’érudit et de perfectionniste, 01 ne lasse pas. Pas question ici de dérouler une même idée jusqu’à son essoufflement, ça ne leur traverse même pas l’esprit. Non, c’est avec une décontraction effrontée que notre duo empile, croise, carambole les mélodies, les rythmiques et les ambiances. Un tout à géométrie variable jouissif et ludique qui fait de 01 un objet musical jamais dompté, toujours glissant. Véritable boîte de Pandore, 01, vous perdra dans l’univers radieux et tellement personnel de Del Wire

Patrice Chambon, juin 2004.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s