CLPS – 1975 – Black Slavery Days, Honest Jones records

Le label britannique Honest Jones (fondé entre autre par Damon Albarn, leader du groupe Blur et chanteur de Gorillaz) spécialisé dans la réédition d’albums obscurs, vient de re-sortir un ovni qui fait exception dans la galaxie du roots/rock/reggae: « Black Slavery Days« , signé en 1975 par Jack Ruby, (producteur de « Marcus Garvey« , « Garvey Ghost » et « Man In The Hills » de Burning Spear). C’est justement de l’un des inventeurs du terme Rockers (à l’origine du film du même nom) que nous viens cette perle sortie de derrière les fagots : The dub organizer de son vrai nom Lister Hewan-Lowe fondateur du label Clappers Records. Label iconoclaste s’il en est, cette compagnie indépendante officiant dans les années 70 à pour unique objet, la promotion des artistes et la préservation de la musique avec à sa tête un authentique rasta athée se revendiquent ouvertement du maoïsme!
Les artistes présent sur l’album font partie de la fine fleur des musiciens instrumentistes de l’âge d’or du reggae: Vin Gordon, Bobbie Ellis, Leroy « Horsemouth » Wallace, Robbie Shakespeare, Augustus Pablo, Tony Chin, Earl Chinna Smith, Elias Rodney (frère de Burning Spear)… Clappers produira seulement 5 album, tirés à une centaine d’exemplaires, renforçant son image de rare label mythique. Un album en forme de compilation qui se compose de 10 titres, dont 5 dubs, pour un son sans concessions.

Jean Bernard Bassach, février 2005.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s