Fedaden : Fedaden (nacopajaz’ 2005).

Une certaine presse parisienne ‘’electro branchouille’’ l’imagine probablement vivre une existence de rebelle à Versailles en enchaînant cock(-tails) et vernissages… Inutile de fantasmer, c’est en fait juste l’album d’un gars normal qui a plutôt bon goût et faisant de la musique avec un ordinateur. Dans la vraie vie, il part tous les jours aux alentours de 7h du mat, un poil dégoûté, vers son lieu de labeur. Electricien de métier et passionné d’électronique musicale, Fedaden s’est tout d’abord fait connaître via la compilation « artificiel » proposée par Francisco Berchenko dans le cadre de l’émission de radio du même nom sur Radio Campus Toulouse. Ils s’unissent ensuite musicalement sous le nom de Del Wire pour élaborer une musique subtile entre electro, hip-hop et electronica.
Pour cet essai en solo, Fedaden propose une série de compositions entièrement instrumentales certes plus complexes mais aux influences similaires. Reposant sur des atmosphères filmiques à bases de cordes et de nappes mélancoliques, accompagnés de beats souvent éthérés voir parfois suggérés. L’ambiance générale s’avère très douce et poétique, et ce malgré le côté relativement torturé de certains passages. Les titres se succèdent parfaitement les uns aux autres, l’album ne s’apprécie d’ailleurs que mieux lors d’une écoute intégrale. Cette approche très mélodique des compositions peut ainsi satisfaire les novices autant que les spécialistes de musiques électroniques, en cela Fedaden démonte radicalement l’idée reçue d’une musique électronique froide et sans âme. fedaden et www.nacopajaz.fr

Thomas Delafosse, décembre 2005.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s