Wanda De Sah : softly (capitol 2004 réédition)

Avec ce disque, un climat de confiance s’install à la seule vue de sa pochette. Celle ci annonce que la musique est arrangée et dirigée par un certain Jack Marshall, et à juste titre on en vient donc à espérer la présence d’un orchestre de cordes. Pour illustrer, une belle photo style 60’, figure l’argument que l’artiste, possède une « seductive voice »… on s’en serait presque douté! Passons à l’écoute.
Une fois le disque sur la platine, la satisfaction n’est que grandissante car cette réédition du label Capitol réuni tous les clichés et les fantasmes que peuvent procurer la bossa nova : finesse, élégance, rythme et romantisme.
Les adeptes des enregistrements de Stan Getz, Astrud Gilberto ou Sergio Mendes s’y retrouveront forcement. Flûte traversière, guitare légère, piano et batterie habillent subtilement la délicieuse voix de Wanda de Sah. A la différence des chanteuses jazz qui s’aventure parfois dans la bossa, Wanda de Sah évolue de façon presque monocorde pour mieux restituer la nonchalance nécessaire à cette musique. L’alternance de morceaux lents et rapides permet d’apprécier les différents climats qui sortent de ce disque sans aucune monotonie pour l’auditeur.
A la manière d’une pâtisserie que l’on s’offre à soi même, ou que l’on partage avec ses amis, cet album s’apprécie et se déguste au calme, attentivement et surtout langoureusement.

Thomas Delafosse, février 2004.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s