Maintenance Crew : Eternal sunshine… (McDonaldlize Society 2005)

Sensible à des critères de qualités érigés dans les années 90 par des groupes comme Tribe Called Quest et consort, vous vous désespérez de ne plus trouver de disque de hip-hop assez fougueux sans tomber dans l’album ‘’ultra conceptuel scénarisé’’ ? Autoproduction de 23 titres, ce disque est donc fait pour vous. Le son d’ensemble laisse à penser qu’il aurait pu figurer au catalogue de l’excellent label Galapagos 4 (Maintenance crew est aussi originaire de Chicago).Ambiances jazz mais pas ‘’jazzy’’, flows bruts et sans trop d’effet de style, à la manière d’un vieil enregistrement de funk 70, ce disque ressemble (en mieux) à un bon freestyle radio tant la spontanéité est au rendez vous. On imagine bien le micro passer de main en main. Mais l’époque à changé, on n’est plus ici dans le simple et funky, la pochette explicite traduit bien l’esprit critique qui transpire à travers les compositions du groupe. Sur fond de samples de piano et cuivres, l’atmosphère est généralement langoureuse, le ton vindicatif et le propos critique envers l’Institution et l’Amérique libérale. Privilégiez les disquaires indépendants ou contactez le groupe via leur site www.main10crew.com pour vous procurer ce disque car il ne bénéficie d’aucune distribution en France.

Thomas Delafosse, avril 2006.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s