Fanga : akli yèlè (fanga records 2006)

Inventé et popularisé par Fela, l’afrobeat est une évolution du high-life (musique de danse originaire du Ghana et du Nigeria) ou l’apport du funk américain se fait ressentir par la puissance rythmique. Même si l’oeuvre de celui qui jouait du saxophone en slip n’a pas pris une ride, l’afrobeat est revenu sur le devant de la scène internationale grâce à des formations tel celles de ses fils Femi et Seun, mais aussi Antibalas ou Afrodizz. En France c’est du côté de Montpellier que cela se passe, Fanga, groupe de 7 musiciens, distille une musique empreinte de l’esprit du Black President mais bénéficiant d’une touche personnelle ou se cotoient samples, effets électroniques et instrumentations organiques, le tout avec finesse et sans exces. Véritable groupe de scène, Fanga n’en finit pas de tourner et de se forger une belle réputation d’ambianceur. Et si leur discographie ne demande qu’a s’épaissir, le dernier maxi Akli yèlè propose un bel aperçu du potentiel du groupe. A noter sur l’explosif Crache la douleur la présence du mythique Tony Allen, celui la même qui inventa en compagnie de Fela, cette pulsation si unique qui porte le nom magique d’afrobeat. Disque dispo sur le site www.afrofanga.com

Thomas Delafosse, novembre 2006.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s