Willi Williams : From Studio One to Drum Street (Drum Street 2000)

From Studio One to Drum Street retrace le parcours artistique de Willi Williams, dont la douce voix a été un élément fort du label de Coxsone dans les années 70, jusqu’à ce qu’il quitte Studio One pour s’établir seul et créer son propre label Drum Street. Surnommé l’Armagideon Man, il est le producteur et auteur du tube internationnal Armagideon Time (Armagideon est le combat final entre le bien et le mal inscrit dans la Bible). Les références mystiques sont récurrentes dans les chansons de Williams, à travers lesquelles il exprime ses idéaux et sa philosophie. « La réalité, c’est de ça dont la musique doit parler » explique t-il. Sur From Studio One to Drum Street, on retrouve ainsi des titres qui abordent des thèmes comme l’unité africaine (Unification), l’oppression et la famine (Give me bread) ou encore l’exploitation (Blue color worker). Musicalement, cette anthologie est une ballade entre reggae roots et versions dub, que l’on doit à l’ingénieur son Sid Bucknor. Williams a en effet su collaborer avec des artistes talentueux, notamment lorsqu’il travaillait chez Studio One. On retrouve ici les Wailers, Jackie Mitoo, Vivian Jackson, Delroy Wilson et Robbie Shakespeare.
Bref, des références de qualité qui confortent l’idée que ce LP est indispensable pour tous les amoureux de la musique reggae. www.williwilliams.com

Annietha Gastard, septembre 2007.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s