µ-Ziq : Duntisbourne abbots soulmate devastation tech. (planet mu 2007)

L’été 2007 aura signé le retour des Analords, emboîtant le pas à Aphex the Tuss Twin, Mike ‘’µ-Ziq’’ Paradinas remontre le bout de ses boîtes à rythmes. Il nous avait laissé sur notre faim en 2003 avec son Billious Paths, compendium malhabile influencé par les signatures de son label Planet mu et trop « laptop » pour certains. Erreur totalement oubliée sur ce nouvel opus où il retrouve son style unique et son équipement analogique, il exhume sa narration mélodique et scénarisé son album entre ombre et lumière, à la manière d’un film noir à l’image de l’artwork du disque. Un poison émotionnel soutenu par des structures ouatées, neigeuses et grésillantes, à des millions d’années-lumière des bretteurs breakcore de son label. Paradinas est un conteur psyché qui prend son temps pour soigner un bad trip, des morceaux comme Pons Pons, Prongh Seemness ou Drum light sous leurs aspects faussement candides, cachent une merveille de psychopathologie musicale. µ-Ziq nous sort ici l’un de ses plus grands album à ranger aux côtés de Bluff Limbo et Lunatic Harness mais avec un titre plus long ! www.planet.mu

Sébastien Fauvarque aka GDZ, décembre 2007.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s