BJ Nilsen : The short night (Touch 2007)

Maître incontesté de l’ambiant naturaliste aux côtés de Chris Watson et de Fransisco Lopez. Bj Nilsen continu ses recherches sur l’abolition des frontières entre le field recording (prise de son environnementale) et le traitement analogique/digital. The Short Night en est le résultat le plus abouti. En 7 titres, le Suédois compose avec les variations climatiques captées par son micro en les traitant subtilement, créant de longs drones statiques. À l’instar du morceau Finisterre où une averse côtière aux résonances de goélands mute en harmonies grésillantes avant de s’éteindre. Ou Viking North et ses spectres radiophoniques flirtant avec une forêt neigeuse endormi, attendant le lourd manteau de brouillard numérique. Une atmosphère nocturne menaçante plane sur l’intégralité du disque, se jouant sans cesse de la subjectivité des sons. Si on regrette de temps à autre le manque de développement de certains morceaux, cet album est une œuvre importante redonnant ses lettres de noblesses aux mots Stéréo et Son. www.touchmusic.org.uk

Sébastien Fauvarque aka GDZ, février 2008.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s