Burial : Untrue (Hyperdub/Differ-ant 2007)

L’Angleterre est championne pour se trouver des héros musicaux au sein de son underground. Burial est un artiste sans visage, autiste et médiatiquement rare. Son premier opus se trouva propulsé au firmament par le magazine The Wire. Fer de lance de la galaxie Dubstep, il transforme l’essaie avec Untrue, la hype peut aiguiser ses superlatifs. Dès l’introduction, on se rend compte que la météo n’a toujours pas changé, il pleut toujours sur le sud de Londres. Burial déroule une nouvelle fois son spleen monumental, faisant grésiller ses phrasés rythmiques bancales sur son lit d’infrabasses brumeuses. Le tout soutenu par une cohorte de cordes éthérées : sa marque de fabrique. Seul grand changement : la brume chante ! Là où son 1er opus restait presque muet, celui-ci fait la part belle aux chants des sirènes. Des voix hantées, androgynes, pitchées, harmonisées inversant les genres entre soul et productions vocodées mainstream. L’appréhension passée, elles deviennent vite indispensables à l’émotion grisâtre dispensée par des tubes neurasthéniques comme Etched Headplate ou Homeless. This is England ! www.hyperdub.net

Sébastien Fauvarque aka GDZ, février 2008.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s