The Tuss : Confederation trough (rephlex 2007)

Cet été, une question a enflammé les forums de l’intelligentsia de la musique électronique : The Tuss = Aphex Twin? The Tuss (érection en argot des Cornouailles) sort dans la foulée le maxi 3 titres Confederation Trough et le mini album 6 titres Rushup Edge. Le 1er au crédit d’un certain Brian Tregaskin et le 2ème à celui de Karen Tregaskin (peut être sa soeur jumelle?…). De multiples myspace se montent, semblant être plus faux les uns que les autres . Bref Mr. Richard D. James semble encore une fois s’amuser avec son identité pour le plus grand bonheur des nerds du monde entier. Mais là où la supercherie éclate au grand jour, c’est à l’écoute… Dés les premières minutes, les interrogations s’envolent, nous sommes bien face à la musique de l’homme qui sourit et à des sonorités n’appartenant qu’à lui. Suite historiquement cohérente de la série Analord sorti en 2005, The Tuss déroule ses claps dans un bain d’acide sur des breakbeats peinturlurés au funk de silicium. Les mélodies sont toujours d’une beauté étrange, unique, presque éthylique renvoyant indéfiniment à une nostalgie infantile distordue. Vivement la prochaine campagne de désinformation! www.rephlex.com

Sébastien Fauvarque aka GDZ, novembre 2007.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s