Alton Ellis : Arise black man 1968-1978 (Moll selecta 1999)

Alton Ellis vient de nous quitter ce 10 oct. à l’âge de 74 ans. Considéré comme l’un des plus aimés et influents chanteur de soul que la Jamaïque ait jamais connu. Sa carrière coïncide avec l’avènement de la musique moderne jamaïcaine et l’indépendance de l’île (1962). Il enregistre dés 1959 et réalise des singles ska pour Studio One. Au cours de L’âge d’or du rocksteady (1967-72), il s’approprie des sons de soul U.S qu’il adapte en chansons spécifiquement jamaïcaines. Pour le plus grand bonheur des aficionados de musiques afro-modernistes, Ellis réalise Mr Soul of Jamaica (LP-1968) qui fait de lui le leader incontestable et incontesté des chanteurs de rocksteady avec le label fondateur de ce style, Treasure Isle et Sunday coming (LP-1970), chez Studio One.
Les perles rares réalisés pour Keith Hudson ou Lloyd « Matador » Daley au début des 70’s, dévoilent une autre facette de son talent: le chanteur romantique laisse la place au militant panafricaniste convaincu. Cette époque obscure pour beaucoup de grand artistes « early« , éclaire le mieux sa personnalité de crooner. Une ambiance « deep & roots » sans égal. Inclus: Des enregistrements au Black Ark de L. Perry. altonellis

Jean Bernard Bassach, décembre 2008.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s