Stereolab : Chemical chords ( 4AD 2008)

Les franco-chicagoïtes reviennent avec un 9e album « made in London ». Est-ce une cause ou une conséquence, toujours est-il qu’il est résolument tourné vers la pop music. Les morceaux sont courts et efficaces, exit les structures en tiroirs. Mais Stereolab n’a pas mangé son chapeau. Claviers, vents et cordes tissent des harmonies travaillées autour de la voix omni-présente de Laetitia Sadier. On reconnaît ces changements d’accords caractéristiques, cette opulence harmonique souvent à la limite de la dissonance. Basses dub, guitares incisives, percussions acoustiques et électroniques, le silence n’a pas sa place sur ce disque.
L’impression d’ensemble est celle d’une parfaite maitrise comparable à un big-band moderne subtil et puissant, mais suffisamment aventureux pour ne pas bailler d’ennui en attendant l’arrivée de son cocktail. Au contraire.
Comme à chacune de leurs livraisons, ce disque se laisse apprécier au fil des écoutes. La richesse de la musique, l’apparente naïveté des paroles dévoilent leurs subtils arômes à l’auditeur patient et attentif. Les autres n’auront qu’à danser, il y a de toute façon largement de quoi faire. www.stereolab.co.uk et www.4ad.com

Kevin Billieres, décembre 2008.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s