Herbie Mann : Push Push (Embryo 1971)

Herbie Mann fût à la flûte ce que furent un vieux couple d’amant l’un pour l’autre: une longue histoire d’amour. Herbert Solomon, est le flûtiste de jazz américain par excellence. Fin des 50’s, il est le premier à faire de la flûte un instrument de jazz à part entière qu’il mélange à la musique africaine puis brésilienne (bossa nova). Un style mainstream inimitable. Constamment sa musique balance entre le divertissement (R&B, soul, funk) et la recherche (jazz, musiques trad). Une recherche patiente autour des musiques afros mais pas seulement. Ainsi l’album The Wailing Dervishes enregistré avec des musiciens turcs. Un précurseur de world music en somme. Il a joué avec Carlos « Patato » Valdes, Baden Powell, Antonio Carlos Jobim, Clark Terry, Bill Evans… Mort en 2003 à l’âge de 73 ans, il laisse une oeuvre à la fois riche et parcellaire. Une mine d’or pour tout ceux qui s’intéressent à l’essence des musiques afro-américaines. Herbie est une clef de compréhension. Je vous conseille donc de cibler tout particulièrement l’écoute des albums qui vont de 1967 à 1973. A déguster pour le printemps et les beaux jours qui s’annoncent, tranquillement en amoureux.

Jean Bernard Bassach, avril 2010.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s