Prince Jammy : Kamikazi dub (Trojan 1979)

Né en 1947 à Montego Bay, Jamaïque, sous le nom de Lloyd James, Prince Jammy contemporain et rival de Scientist débute grâce à King Tubby à la fin des années 70s avec Kamikazi Dub, et un « clash » qui l’oppose à Crucial Bunny : Dub Contest. Partiellement enregistrés au Black Ark, le studio de Lee Perry, et à Channel One.
En 1985, Prince Jammy va révolutionner le son en forgeant le style digital. Les machines sont programmées par Steely & Cleevie. L’aspect répétitif s’accorde avec le débit des toasters. Cette révolution incarné par Wayne Smith et son immortel tube et LP Under Me Sleg Teng. Décliné en versions instrumentales sous le titre de Computerised Dub, il sort sur Greensleeves en 1986. Les titres marquent les débuts de l’informatique : 32 bit chip, Peek and poke, 256 K ram… Le ‘’Prince’’ va se ‘’rebaptiser’’ King pour mixer et produire des disques dancehall/digital. Les figures majeures de ce nouveau courant se nomment Nitty Gritty, Shabba Ranks, Tonto Irie, Ninja Man, Admiral Tibet, Cocoa Tea ou Chaka Demus. Le dub roots, s’efface au profit du ‘’computer style’’. King Jammy sévit encore durant les 90s. Toujours en activité, King Jammy est aujourd’hui internationalement reconnu est régulièrement rééditée.

www.trojan-records.com

Jean Bernard Bassach, mars 2010.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s