Ramsey Lewis : Solar wind (columbia 1974)

Un des plus endurant pianiste jazz/funk de la musique afro américaine. Technicien hors pair, il prend des cours de piano dés 4 ans. Initié avec Bach et Beethoven il s’initie au jazz à l’église et se produit d’abord au sein des Cleffs avant de fonder le Ramsey Lewis Trio (lors de la guerre de Corée 1950-1953) avec le contrebassiste El Dee Young et le batteur Red Holt. Section rythmique au répertoire jazz, leur 1er album Ramsey Lewis and the Gentlemen of Swing sort en 1958. Les trois compères se rapprochent ensuite du répertoire pop/rythm & blues avec des reprises (Hang On Sloopy, The ‘In’ Crowd ou A Hard Day’s Night des Beatles) et quelques compositions originales comme Wade in the Water qui confèrent au trio une renommée nationale. En 1966 le fondateur de Earth, Wind and Fire, Maurice White et Cleveland Eaton, remplacent Young et Holt qui fondent Young-Holt Unlimited. En 1970, White laisse la place à Maurice Jennings. Ramsey Lewis n’a cessé d’enregistrer des albums (une soixantaine!) et de se produire en concert. Il anime également des programmes radio à Chicago et aux États-Unis. En 1995 il fonde le groupe Urban Knights. Ramsey Lewis s’efforce de vulgariser la musique nègre du nouveau monde qui ravira autant les aficionados des dancefloors que les amateurs de soirées intimistes.

www.ramseylewis.com et www.columbiarecords.com

Jean-Bernard Bassach, décembre 2009.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s