Gang Starr : No more Mr. Nice guy (Wild Pitch 1989)

Il faut bien mourir un jour. Après plus de 25 ans de bons et loyaux services pour la reconnaissance de la musique afro-américaine, Keith Elam a choisi le 19 avril 2010 pour nous quitter. A la différence de bon nombres de stars du hip hop international, il n’a jamais sombré dans les frasques et autres scandales chers à ses coreligionnaires. Fondateur avec DJ Premier de la célèbre formation Gang Starr, Guru (Gifted Unlimited Rhymes Universal) a enregistré six LP entre 1989 et 2003. Des productions new yorkaises qui marquent l’histoire Atlantique du hip hop. Les influences de ses pairs (soul, jazz, funk…) sont la marque de ses productions maintenant désignées sous l’appellation de old school. Avec le projet de compilations Jazzmatazz (seul le 1er volet tiens la route), il enfonce le clou et invite une pléthore d’artiste incluant des collaborations avec Donald Byrd, Lonnie Liston Smith, Branford Marsalis, Herbie Hancock, Roy Ayers, Erykah Badu, Chaka Khan, Brand New Heavies ou MC Solar. Soutient à de nombreux artistes comme Kelis du duo Supalove.
Sa mort coïncide avec le déclin d’un certain hip hop consciencieux, tourné vers des textes poétiques, un phrasé clair et un amour inconditionnel du jazz.

gangstarr

Jean Bernard Bassach, juin 2010.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s