Valgeir Sigurðsson : Draumalandið (Bedroom Community 2010)

Le producteur islandais Valgeir Sigurðsson, collaborateur de l’ombre de Björk, Múm ou Bonnie ‘Prince’ Billy avait sorti en 2007 un 1er opus fort recommandable nommé Ekvílíbrium. Son 2ème est la BO d’un documentaire tiré d’un livre islandais éponyme qui dénonce les dégâts occasionnés par le développement fulgurant des années 2000. Enregistré dans les studios Greenhouse dont il est le créateur et gourou, véritable référence à Reykjavík, il a convié nombre des poulains de Bedroom Community dont il est le fondateur.
Le magnifique 1er morceau fredonné en islandais mêle clicks & cuts discret et éléments acoustiques délicatement torturés. Mais passée cette comptine enfantine, nous comprenons vite que le « pays enchanté » comporte aussi sa part d’ombres. L’ensemble de cordes et vents complété par un piano préparé, une harpe et un marimba se fait tantôt strident, tantôt vrombissant, toujours menaçant. La BO, de facture relativement classique par ailleurs, se fait l’écho des troubles et des doutes d’une société qui cherche à recréer du sens après une décennie d’excès. Les paysages de rêve ne suffisent pas à en construire un…

valgeir.net et bedroomcommunity.net

Kevin Billieres, mai 2010.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s